Histoire

J’ai testé le kickboxing

2 août 2022

Temps de lecture 3 minutes

Quoi de mieux pour se remettre en forme qu’une activité mère-fille qui défoule tout en faisant travailler le cardio? Dominique nous raconte comment elle en est venue à pratiquer le kickboxing avec son ado, histoire de bouger plus.

Description de l’activité

Le kickboxing est une discipline qui combine des techniques de boxe et d’arts martiaux. Il se pratique avec les poings et les pieds. C’est un entraînement très complet.

Info pratique*

99 $ les 2 mois d’essai (incluant les rubans pour se protéger les mains)

3 cours par semaine

* Renseignements fournis à titre d’information. Les prix peuvent varier selon la région et l’offre de service. Si la pratique de cette activité vous intéresse, nous vous invitons à chercher un centre près de chez vous.

Entrevue avec Dominique

47 ans
En couple, 2 enfants (10 et 14 ans)

Q
Pourquoi avoir choisi cette activité?
R

Je cherchais une activité à faire avec mon adolescente. Elle faisait depuis longtemps de la gymnastique, mais elle avait envie de passer à autre chose. On voulait trouver un cours en présentiel, pas trop loin de chez nous. J’ai vu qu’un dojo (salle où on enseigne et pratique les arts martiaux) offrait une session de kickboxing. J’en ai parlé à ma fille, et elle a accepté de m’accompagner.

Q
Aviez-vous des obstacles ou des craintes à surmonter par rapport à votre inscription à ce cours?
R

Je souhaitais que ma fille vive une belle expérience. Pour ma part, j’avais déjà fait du karaté quand j’étais jeune, et j’avais bien aimé ça.

Q
Comment s’est déroulé le premier cours?
R

C’était un peu étrange, dans le sens où c’était la première activité en présentiel qu’on faisait depuis longtemps. En plus, ma fille et moi avons eu de la difficulté à mettre les bandages autour de nos mains. On était nerveuses! Mais cette sensation s’est estompée dès qu’on a commencé l’échauffement. Je n’ai plus eu le temps de penser à quoi que ce soit! On courait dans tous les sens dans le dojo: par en avant, de reculons, de côté, en sautant… J’étais une des plus vieilles parmi les élèves et, même si j’étais plus lente, j’étais contente de voir que j’étais capable de suivre le cours!

On a ensuite pratiqué différentes techniques de coups de poing et de coups de pied sur un mannequin de frappe. C’est un punching bag qui a une forme humaine. On a pratiqué le jab (coup de poing droit), le cross (perpendiculaire au corps), le crochet (d’un côté) et l’uppercut (décroché vers le haut). On a aussi pratiqué le coup de pied avant (coup de pied droit devant avec le talon), le coup de pied circulaire (en pivotant sur le pied au sol et en soulevant la jambe du haut en décrivant un arc) et les coups de pied latéraux (en frappant avec le bord extérieur du pied ou du talon). C’est très défoulant!

Q
Quels bienfaits retirez-vous de cette expérience?
R

Ma fille et moi, on est ressorties de notre premier cours de bonne humeur et fières de nous! Il s’agit d’un entraînement qui convient à tous les niveaux parce qu’on peut y aller à son propre rythme. C’est aussi un entraînement très complet, qui fait travailler les bras, la poitrine, les épaules, le tronc, les fesses et les jambes… et le cardio! Cette session de kickboxing m’a redonné confiance en moi. J’étais plutôt sédentaire depuis un bout de temps, mais j’ai vu que j’étais encore capable de faire du cardio, et j’ai renoué avec la sensation de bien-être que ça procure.

Q
Avez-vous des conseils à donner pour vivre une bonne expérience?
R

C’est important de choisir un dojo près de chez soi, comme ça la distance ne peut pas vous servir d’excuse pour ne pas assister aux cours.

Choisissez aussi une heure qui va facilement s’insérer dans l’horaire familial. C’est ce qui a fait que ma fille et moi n’avons pas continué la session suivante. L’horaire nous convenait au début, mais avec le retour en classe, c’était plus difficile de tout coordonner.

Si le fait de vous entraîner dans un dojo vous intimide ou que vous préférez y aller plus graduellement sans avoir à donner des coups à un mannequin, un cours de cardio kickboxing, sans équipement, peut vous faire apprendre quelques mouvements de base.

Q
Le kickboxing vous a-t-il donné envie d’essayer d’autres activités?
R

Oui! En fait, ça m’a donné envie de continuer à bouger. Je me suis inscrite à un gym près de chez moi qui me permet de faire un entraînement solo par intervalles basé sur la boxe, le kickboxing et l’autodéfense en général, sans que j’aie besoin d’équipement. La séance dure 30 minutes. Je peux donc y aller à l’heure qui me convient. Ma fille m’a dit qu’elle viendrait elle aussi. À suivre!

5 conseils pour accepter la responsabilité de nos actions

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre