Article

Yoga et tai-chi pour un cœur en santé

5 avril 2022

Observatoire de la prévention

Observatoire de la prévention

de l’Institut de Cardiologie de Montréal

Temps de lecture 3 minutes
Les activités de faible intensité sont-elles bénéfiques pour notre cœur? L’Observatoire de la prévention nous parle des effets du yoga et du tai-chi sur la santé cardiovasculaire.

Notre santé en général et en particulier celle du cœur et de nos artères bénéficient de la pratique régulière d’exercices aérobiques comme la course, le vélo et la marche rapide. Mais nous n’avons pas tous une condition physique qui permet de pratiquer ces exercices (sens de l’équilibre, tonus musculaire, capacité respiratoire, etc.).

Heureusement, il existe des activités à faible intensité, telles que le yoga et le tai-chi, qui associent la concentration, la respiration et la flexibilité du corps. Outre les bienfaits connus comme la diminution du stress, l’amélioration de l’équilibre, de la souplesse et du tonus musculaire, des bienfaits sur la santé cardiovasculaire ont aussi été démontrés par des études scientifiques récentes.

Le yoga et la santé

Le yoga est un exercice pour le corps et l’esprit dont la pratique est en augmentation au Québec. Le yoga consiste en des exercices de méditation et de respiration combinés à des exercices physiques variés. Le but de la pratique du yoga est d’améliorer le bien-être physique, mental, émotionnel et spirituel.

Selon de nombreuses études, le yoga et la méditation diminueraient certains facteurs de risque associés aux maladies cardiovasculaires et au syndrome métabolique tels que l’hypertension, le diabète de type 2, l’obésité, le profil lipidique et le stress. Cette diminution peut être aussi importante que par le biais d’autres exercices aérobiques.

Un excès d’activité du système nerveux sympathique («l’accélérateur»), en réponse au stress, peut contribuer au développement de l’hypertension. Le principal mécanisme d’action proposé du yoga serait l’augmentation de l’activité parasympathique («le frein») et la diminution de l’activation du système nerveux sympathique.

Ce sont les exercices de respiration lente, de relaxation et de méditation du yoga et non pas les exercices de posture qui favorisent l’augmentation de l’activité parasympathique et qui sont donc bénéfiques pour la santé du cœur.

Le tai-chi et la santé

Le tai-chi est une discipline dérivée d’un art martial originaire de la Chine. De nos jours, on le pratique plutôt comme gymnastique de santé, pour le corps et l’esprit. Cette discipline se concentre sur le travail de l’énergie nommée «chi» et vise l’amélioration de la concentration mentale, du relâchement des muscles, de l’équilibre et de la respiration. Comme le tai-chi est un exercice lent et d’intensité faible à moyenne, il peut être pratiqué par des personnes de tout âge, sans requérir un état de santé idéal. La pratique du tai-chi a plusieurs impacts sur la santé, dont:

  • la prévention des chutes chez les personnes âgées par l’amélioration de l’équilibre;
  • la diminution des troubles du sommeil;
  • l’augmentation de la qualité de vie et du bien-être des gens souffrant de maladies chroniques telles que la fibromyalgie, l’arthrose et la maladie de Parkinson.

Bien qu’il soit une activité de faible ou moyenne intensité, le tai-chi réduirait le risque de mortalité prématurée presque autant que le jogging ou la marche. Le tai-chi améliore de nombreux aspects de la santé cardiovasculaire dont l’endurance cardiorespiratoire, le rythme et le débit cardiaque, la pression artérielle et la capacité pulmonaire.

Yoga et tai-chi: plusieurs bienfaits sur la santé!

Globalement, les études suggèrent que la pratique de disciplines à faible intensité et avec une composante méditative et spirituelle comme le yoga et le tai-chi apporte des bienfaits tant pour le cœur que pour le corps et l’esprit:

  • Régularisation du rythme cardiaque;
  • Réduction de la pression artérielle;
  • Amélioration des lipides sanguins (moins de «mauvais cholestérol»);
  • Poids corporel moins élevé;
  • Prévention de l’accident vasculaire cérébral (AVC);
  • Meilleure réadaptation après un AVC;
  • Réduction de l’anxiété et amélioration de la santé mentale;
  • Amélioration de l’équilibre, de la souplesse et du tonus musculaire.

Vous avez envie de vous y mettre?

Rien de mieux que de débuter par une séance d’initiation au yoga.

INITIEZ-VOUS AU YOGA


Cet article est adapté d’un texte initialement publié à observatoireprevention.org. Les études dont sont tirés les résultats mentionnés ci-dessus sont décrites plus en détail dans l’article original.

Cuisiner pour la santé de son cœur

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre