Article

Stress et sommeil: mauvais mélange!

13 octobre 2020

Temps de lecture 2 minutes
Le sommeil ne vient pas? Découvrez des trucs qui favorisent l’élimination du stress pour mieux dormir.
Qui ne souhaite pas tomber dans les bras de Morphée dès que sa tête est posée sur l’oreiller? Et pourtant, si on nous offrait un million de dollars pour nous endormir dans les prochaines minutes, ça ne se produirait pas. Pourquoi? Parce que le sommeil est quelque chose qui arrive naturellement. On ne peut pas le forcer. Il est important non seulement d’avoir de bonnes habitudes de sommeil, mais aussi de ne pas stresser par rapport au sommeil.

Ralentir la cadence avant de se coucher

Bien dormir, ça se prépare. Le sommeil ne débute pas quand on va au lit, mais plus tôt. Le problème, c’est qu’on a une vie très active. On est toujours en train de faire mille et une choses jusqu’à l’heure du coucher. Mais on ne peut pas passer de 100 km/h à 0 km/h en quelques minutes. Il faut prendre le temps de ralentir le rythme.

Il est très important en soirée de ne pas faire d’activités trop stimulantes. Il faut prendre au moins une heure ou deux pour vraiment décompresser, par exemple en lisant ou en écoutant de la musique et se mettre dans un état mental et physique propice au sommeil.

Et quand on est particulièrement stressé et qu’on fait de l’insomnie, on peut pratiquer une technique de relaxation. Ça peut être

  • la respiration abdominale
  • une méditation dirigée
  • une séance d’autohypnose…

Lâcher prise par rapport à l’insomnie

Mais si on ne s’endort pas, que ce soit le soir ou au beau milieu de la nuit, vaut mieux ne pas rester au lit à combattre l’insomnie avec frustration et anxiété. Notre cerveau va associer le lit à un endroit stressant, et on va se retrouver dans un cercle vicieux.

Il convient mieux de se lever, de lâcher prise, de faire une activité peu stimulante. Dès les premiers signes de somnolence, on retourne tranquillement au lit.

La clé? Rester zen. Car plus on veut dormir, moins on dort. On sera donc parfois fatigué. Personne n’aime ça, mais si on l’accepte, on va être moins stressé. La fatigue va devenir notre alliée et va nous aider à dormir le lendemain.

Merci au psychologue Camillo Zacchia pour sa participation à cet article.

Avez-vous vraiment faim?

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre