Conseils

Comment se remettre en question pour progresser

1 février 2022

Temps de lecture 4 minutes

Présenté par :

Sun Life
«Est-ce que je m’épanouis au travail?», «Suis-je bien dans ma relation de couple?», «L’endroit où j’habite me convient-il toujours?» «Cette amitié m’apporte-t-elle réellement quelque chose?» Autant de questions qu’on se pose un jour ou l’autre. C’est sain, car se remettre en question, c’est prendre un moment de recul pour se permettre de mieux avancer. On vous explique comment.

Pourquoi se remettre en question?

Parfois, c’est simplement la vie qui change, qui nous pousse en avant. L’emploi qu’on a choisi il y a 5 ans ne nous correspond peut-être plus ou peut-être qu’on ne s’y voit pas pour 5 autres années. La relation de couple dans laquelle on est ne répond plus à nos besoins.

Certaines fois, on ressent un malaise, une insatisfaction dont on ne réussit pas à se défaire. Notre vie familiale ou certaines relations nous pèsent. On voudrait s’occuper davantage de notre santé. On sent que le quotidien nous submerge.

Quelquefois, c’est notre entourage qui remarque que quelque chose ne va pas. On a l’esprit ailleurs, on est de mauvaise humeur ou à plat sans raison apparente. Mais au fond de nous, on se doute que quelque chose doit changer.

Souvent, on passe outre ce sentiment et on maintient le statu quo par manque de temps ou par peur du changement. Pourtant, l’objectif de la remise en question, c’est tout simplement de recadrer nos choix et nos priorités pour être en phase avec qui on est et ce qu’on veut. Il peut aussi s’agir d’un changement dans notre for intérieur: notre estime, notre confiance en nous-même ont besoin d’un petit boost, on a envie de s’affirmer davantage.

Comment se remettre en question?

1. S’accorder une pause pour faire le point

Difficile de prendre du temps pour soi quand on ne sait plus où donner de la tête, qu’on court du matin au soir et qu’on fait toujours mille et une choses en même temps! Cela dit, pour réfléchir à ce qui nous préoccupe, il est indispensable de faire une pause et de s’assurer d’avoir assez de temps devant soi sans être dérangé.

On s’installe confortablement dans un endroit calme et un environnement agréable, on met son cellulaire en mode silencieux (ou même loin de soi pour échapper à la tentation de le regarder!) et on se munit d’un cahier et d’un crayon.

2. Se poser les bonnes questions

Pour trouver ce qui ne va pas, il est important de répondre honnêtement à certaines questions, même les plus difficiles. Quelques exemples:

  • Qu’est-ce qui cause mon insatisfaction? Est-ce le travail, ma vie personnelle, mon couple, ma santé, mes finances?
  • Quelles sont les améliorations possibles?
  • Est-ce que mes objectifs sont réalistes?
  • Quelles sont les ressources dont j’ai besoin?
  • Quel plan puis-je mettre en place?
  • Quels sont les changements que j’espère?
  • Y a-t-il des éléments auxquels je pourrais renoncer (avoir une grosse maison, une grande carrière, la vie «parfaite», etc.)?

On peut affiner nos questions pour le domaine qui nous pose un problème. Pour le travail, on pourrait par exemple se demander si on a encore de la motivation, si la charge est trop lourde, si on sent qu’on a fait le tour de notre poste, s’il y a des possibilités d’avancement à l’interne, si ça se passe bien avec nos collègues, notre boss, etc. On pèse les pour et les contre d’un changement possible.

3. Se fixer des objectifs réalisables

Toute remise en question ne se conclut pas forcément par une rupture amoureuse, un changement de carrière, un déménagement à l’autre bout de la planète ou une transformation radicale! Ça peut arriver, bien sûr, mais on peut aussi privilégier des ajustements progressifs, selon la situation.

On commence par se fixer un objectif, puis on le décompose en sous-objectifs. On écrit le tout dans notre cahier. Ça rend les choses plus officielles, et on peut s’y référer en tout temps. Plus un objectif est spécifique, plus on sera en mesure de l’atteindre. On garde notre motivation en suivant nos progrès. Et on célèbre nos petites victoires!

Comment passer à l’action?

Vie personnelle

Si on veut par exemple changer notre mode de vie et se remettre en forme, il n’est pas nécessaire de tout chambouler. On choisit de manger plus sainement, de faire de l’exercice régulièrement, de méditer tous les matins ou de faire plus de choix écoresponsables, mais pas tout à la fois! Lorsqu’une nouvelle habitude est bien intégrée dans notre routine, on passe à la suivante, et ainsi de suite.

Vie professionnelle

Notre travail ne nous apporte plus de satisfaction? On peut discuter avec la direction pour voir les possibilités qui s’offrent à nous au sein de l’entreprise ou pour modifier notre horaire, suivre une formation ponctuelle ou faire un éventuel retour aux études après avoir mis des sous de côté, travailler à temps partiel ou lancer notre propre entreprise, etc.

Vie de couple

La lassitude s’est installée au sein de notre couple? Avant de penser à une séparation, pourquoi ne pas prendre un peu de temps pour mettre notre couple à l’horaire? Ça ne fait pas très romantique, certes, mais prévoir une sortie par semaine en amoureux peut retisser des liens. Les possibilités sont infinies: aller au resto, s’offrir une soirée au spa, faire un pique-nique au parc, jouer les touristes dans notre ville, admirer un coucher de soleil, cuisiner ensemble, suivre un cours de danse, renouer avec ce qui nous a unis et attirés comme couple… Ces moments nous permettent de reconnecter avec notre partenaire, de parler ensemble de ce qui nous habite. Une thérapie de couple peut aussi aider à favoriser la communication.

Vie familiale

On a l’impression d’être la seule personne à tout gérer à la maison? On délègue des tâches! Les enfants peuvent eux aussi en faire: remplir et vider le lave-vaisselle, essuyer les comptoirs, la cuisinière et l’évier, sortir les poubelles et trier le recyclage, etc.

On s’occupe de nos parents? On discute avec notre partenaire et nos frères et sœurs pour simplifier l’organisation de la prise en charge. On peut aussi déléguer des tâches: faire livrer l’épicerie, trouver des ressources pour aider à l’entretien intérieur ou extérieur, faire des courses, tenir compagnie, etc.

Dans les deux cas, pourquoi ne pas instaurer un calendrier commun pour noter les activités à faire, les rendez-vous, etc. Chacun choisit une tâche, ce qui fait que tout ne retombe pas sur nos épaules.

Ne pas hésiter à consulter

Tout ne se règle pas par magie quand on passe à l’action. On ne contrôle pas tout ce qui nous arrive, mais on peut s’adapter. Parfois, la solution sera plus radicale (changer de boulot, se séparer, déménager, etc.).

Il faut accepter de perdre ses repères pour un moment, lâcher prise, faire confiance… et faire preuve de patience!

On n’hésite surtout pas à consulter des spécialistes de différents domaines si on se heurte à des obstacles qui nous paraissent insurmontables ou si on veut s’assurer de faire des choix éclairés avant de passer à l’action: orientation de carrière, finances, kinésiologue, psychologue, sexologue, etc.

Une démarche bénéfique

Qu’elle se passe sur le plan personnel, professionnel, amical ou sentimental, la remise en question est vraiment bénéfique. Elle nous permet de nous améliorer, de progresser, d’être en mouvement.

Attention toutefois de ne pas tomber dans la remise en question perpétuelle, qui est contreproductive! Quand on passe notre temps à ruminer, on ne fait pas grand-chose!


Merci à la psychologue Nathalie Parent pour sa collaboration à cet article.


TOUGO s’engage à maintenir une indépendance éditoriale de façon à assurer l’élaboration de contenus exempts d’influence des partenaires.

De petites bouchées à partager

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre