Article

L’art, ça fait du bien!

22 mars 2022

Mouvement Santé mentale Québec

Mouvement Santé mentale Québec

Promouvoir. Soutenir. Outiller.

Temps de lecture 3 minutes
Nul besoin d’être Michel-Ange ou Picasso pour apprécier le processus de création artistique ou d’être un expert pour admirer une œuvre. Prendre un pinceau, un crayon ou un micro ou faire un tour au musée n’est pas réservé à l’élite. Tout le monde a la capacité de s’exprimer à travers l’art et on peut tous bénéficier de ses effets positifs sur la santé et le mieux-être… même près de chez soi!

Non, il n’est pas nécessaire de sculpter le marbre, de créer des peintures abstraites, d’avoir une voix magnifique ou de gagner des prix littéraires pour créer de l’art. Pousser la chansonnette, apprendre une chorégraphie, faire du théâtre amateur, assembler une courtepointe, faire des collages, créer des dessins à l’aide d’un logiciel, tout cela s’apparente à l’art et a des effets sur notre santé physique et mentale tout au long de notre vie, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé publié en 20191.

Mais ce n’est pas tout. La simple contemplation d’une œuvre d’art peut aussi améliorer notre bien-être! Cela a non seulement un impact positif sur notre cerveau2, mais le fait de sortir de chez soi pour aller au musée, dans une galerie ou une foire artisanale, ou encore pour écouter un concert ou regarder un film, nous amène à interagir avec les personnes qui nous entourent et qui partagent les mêmes intérêts que nous. Et les bienfaits ne s’arrêtent pas là.

L’art diminue le stress

Des recherches ont montré que le fait de s’adonner à l’art réduisait considérablement le taux de cortisol (l’hormone du stress)3. La création artistique s’apparenterait à la méditation. Elle oblige l’esprit à ralentir, à se concentrer sur les détails, et elle distrait notre cerveau des pensées envahissantes et de nos nombreuses listes de choses à faire. Résultat? On se sent plus calme et moins anxieux.

L’art stimule le cerveau

La recherche montre que la création artistique peut être bénéfique aux personnes âgées, en particulier celles qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Elle peut améliorer les fonctions cognitives en renforçant, voire en créant, de nouvelles connexions neuronales dans le cerveau, ce qui l’aide à s’adapter et à rester en santé4. La création artistique aide aussi à réduire les symptômes d’anxiété et de dépression que connaissent généralement les personnes souffrant d’affections chroniques comme le diabète ou les maladies cardiovasculaires.

L’art aide à réfléchir différemment

Le processus créatif nous permet de trouver des idées et des solutions uniques pour résoudre des problèmes. La capacité créative, qui consiste à explorer, à imaginer et à découvrir, ne se limite pas à l’art. Cette pensée peut se traduire dans notre vie quotidienne, en insufflant de la créativité dans notre dernier projet au travail ou même dans nos relations.

L’art augmente l’estime de soi

En réalisant une œuvre, on s’ouvre à nos émotions, on explore nos compétences sans pression de performance. La création artistique améliore le bien-être en diminuant les émotions négatives et en augmentant les émotions positives. Notre estime est renforcée par le fait d’avoir accompli quelque chose. N’est-ce pas pour cette raison qu’on accroche les œuvres d’art des enfants sur le frigo? Pourquoi ne pas faire la même chose avec les nôtres?

L’art rend heureux

Admirer ou créer une œuvre ou assister à un événement culturel libère de la dopamine (l’hormone du bonheur), des endorphines (les hormones du bien-être) et de l’ocytocine (l’hormone de l’amour). Un joyeux cocktail qui fait du bien! Et avouons que de pouvoir partager ces moments avec notre famille ou nos amis et d’autres spectateurs, après de long mois de privation, rend notre expérience encore plus jouissive!

Plus de 90 % des Canadiens et des Canadiennes estiment que les arts et la culture au sein d’une collectivité font en sorte qu’il est plus agréable d’y habiter5.

Mettez de l’art dans votre vie!

Pourquoi ne pas profiter des nombreuses activités gratuites offertes tout près de chez soi par les maisons de la culture et les bibliothèques? En voici quelques-unes:

  • expositions artistiques
  • projections de films
  • conférences
  • ateliers (poterie, vitrail, peinture, céramique…)
  • activités en ligne (ateliers d’écriture, service de lecture à distance, collection d’art public…)

On regarde les sites des espaces culturels qui nous intéressent dans notre ville. Beaucoup offrent des plages horaires gratuites:

  • musées
  • centres d’exposition
  • galeries d’art
  • maisons de la culture

On peut aussi prendre part à des activités extérieures:

  • sculptures de neige ou de sable
  • concerts d’été
  • parcours historique ou d’art urbain
  • foires d’artisanat
  • pièces de théâtre dans un parc

Et l’art, ça peut être aussi simple que de faire à la maison du coloriage ou des mandalas, du collimage (scrapbooking), de l’artisanat, la décoration d’un plat cuisiné ou d’une table, en s’inspirant de tutoriels en ligne. Laissons place à notre imagination! Le but n’est pas de réaliser un chef-d’œuvre, mais de s’amuser et de se faire du bien!


Merci à Renée Ouimet du Mouvement Santé mentale Québec pour sa collaboration à cet article.


Sources
1. apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/329834/9789289054553-eng.pdf
2. www.beauxarts.com/grand-format/lart-est-il-bon-pour-la-sante
3. www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/07421656.2016.1166832
4. www.todaysgeriatricmedicine.com/news/ex_082809_03.shtml
5. www.mouvementsmq.ca/sites/default/files/acs-0033c_coffreoutils_adulte_final.pdf

© Photo de Timon Klauser provenant de Unsplash

J’ai testé la danse contemporaine

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre