Article

Stimulez votre cerveau: 6 trucs à garder en tête!

9 août 2022

Direction de la prévention

Direction de la prévention

de l’Institut de Cardiologie de Montréal

Temps de lecture 3 minutes

Tout comme l'exercice améliore notre santé physique, faire travailler notre cerveau garde l'esprit vif, en aiguisant notamment notre mémoire et nos capacités de réflexion. Voici 6 façons simples de stimuler notre cerveau.

1. Varier nos activités pour la santé du cerveau

Notre cerveau continue à s’adapter tout au long de notre vie et à créer de nouvelles connexions entre les neurones. C’est ce qu’on appelle la plasticité. Pour faire travailler les différentes régions du cerveau et préserver nos fonctions cognitives, on doit varier nos activités et s’exercer régulièrement, surtout quand on vieillit.

  • Pas besoin d’avoir envie de devenir nomade pour apprendre l’italien ou l’espagnol! Que ce soit avec une application comme Duolingo, par exemple, ou en suivant un cours en présentiel, l’apprentissage d’une nouvelle langue garde le cerveau en forme.
  • Écouter ou jouer de la musique améliore la mémoire et la créativité. Apprendre à lire ou à jouer de la musique est plus facile que jamais grâce à des tutoriels en ligne – dans YouTube entre autres. On peut aussi aller sur une plateforme d’écoute en continu comme Spotify pour créer des listes de lecture et écouter nos chansons préférées quand on le désire. Explorez aussi le monde des balados!
  • Sortir pour assister à une conférence, voir une expo au musée ou assister à une pièce de théâtre ou un concert est aussi bon pour le cerveau, tout comme le fait de partager ces moments avec des proches.
  • S’inscrire à un cours de photographie, d’informatique, de cuisine, de jardinage… Il n’y a pas d’âge pour apprendre, et tous les moyens sont bons pour tenir nos neurones occupés!

2. Faire les choses différemment pour stimuler notre cerveau

Notre cerveau aime les défis. Ça lui permet de rester alerte. Pour ce faire, rien de mieux que de sortir de notre zone de confort et de changer notre routine. Comment? Par des petits gestes tout simples comme:

  • prendre un chemin différent pour se rendre au travail;
  • entrer dans une autre épicerie pour faire nos courses;
  • passer une journée sans réseaux sociaux (ou même sans écrans!);
  • tester de nouvelles recettes;
  • écouter des artistes qu’on ne connaît pas;
  • changer de place à table;
  • manger avec des baguettes;
  • écouter un livre plutôt que le lire;
  • se brosser les dents avec la main non dominante.

3. Faire profiter notre cerveau des tâches «imposées»

Avouons-le, les tâches ménagères et autres tâches routinières nous passionnent rarement. C’est pourtant une bonne façon de faire travailler notre cerveau. Établir une liste des corvées quotidiennes et saisonnières, faire un budget, organiser nos menus, prévoir un moment pour payer nos factures, tenir notre agenda à jour… Toutes ces tâches demandent à notre cerveau d’être actif!

4. Faire de la lecture une habitude

La lecture, en sollicitant notamment notre attention, notre perception visuelle et l’organisation des informations, contribue à préserver notre mémoire. Voici différentes façons de faire de la lecture une habitude:

  • se joindre à un club de lecture;
  • fréquenter la bibliothèque municipale pour varier ce qu’on lit;
  • faire la lecture à nos petits-enfants en personne ou via FaceTime ou Skype;
  • devenir bénévole dans une école pour Lire et faire lire;
  • s’abonner à un magazine ou au journal local.

5. Travailler avec nos mains

On a souvent l’impression que les activités intellectuelles sont plus valorisées que les activités manuelles. Pourtant, celles-ci améliorent notre motricité et incitent à la concentration. La création d’un objet artistique ou artisanal, peu importe le résultat, constitue un entraînement intellectuel. On peut se lancer dans:

  • la peinture;
  • le coloriage;
  • le tricot;
  • la couture;
  • la poterie;
  • la menuiserie;
  • la sculpture.

6. Jouer à des jeux pour activer nos neurones

Les jeux constituent un excellent moyen de faire travailler la mémoire et le cerveau en général, et certains jeux mettent au défi notre logique et nos habiletés stratégiques. On peut jouer aux cartes, au Scrabble, aux échecs, aux dames, faire des mots croisés, des sudokus, des casse-têtes, des jeux-questionnaires, etc. On profite de toutes les occasions pour jouer, que ce soit en solo, en famille, avec des camarades ou des gens du voisinage.

L’entraînement cérébral: oui ou non?

Plusieurs applications mobiles proposent des jeux cérébraux pour améliorer les capacités cognitives. Bien qu’ils soient une option préférable au fait de regarder la télé, par exemple, rien n’indique qu’ils font des miracles pour garder notre cerveau en forme. À force de les faire, on améliorera bien sûr nos compétences dans les différents exercices proposés en ligne, mais ces compétences acquises ne seraient pas nécessairement transférables dans la vie quotidienne, et aucune étude ne prouve qu’ils peuvent prévenir la maladie d’Alzheimer ou les autres formes de troubles cognitifs. Bref, on peut s’y adonner si on aime ça. C’est un moyen parmi tant d’autres d’apporter de la variété dans nos activités intellectuelles.

À ne pas oublier!

Toutes ces idées sont importantes, mais encore faut-il, pour profiter de leurs bienfaits, avoir de saines habitudes de vie. Rien de tel que de dormir suffisamment, de manger sainement, de bouger régulièrement et de maintenir un bon réseau social pour avoir un cerveau en santé!


Merci au Dr Louis Bherer, neuropsychologue, directeur adjoint scientifique à la Direction de la prévention et directeur du Centre ÉPIC de l’Institut de Cardiologie de Montréal, pour sa collaboration à cet article.

5 astuces pour apprivoiser la rentrée

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre