Conseils

Reprendre le contrôle de son panier d’épicerie!

21 octobre 2020

Julie DesGroseilliers

Julie DesGroseilliers

Nutritionniste, auteure et conférencière

Temps de lecture 3 minutes
Dans une épicerie, tout est soigneusement orchestré pour nous pousser à acheter toujours plus et pas nécessairement pour nous aider à mieux manger. Pour votre santé (et celle de votre portefeuille!), voici 6 astuces pour reprendre le contrôle de votre panier.

Saviez-vous qu’on trouve en moyenne 40 000 produits dans les épiceries? Dans un marché aussi concurrentiel, les fabricants alimentaires misent énormément sur leurs emballages et sur de nombreuses stratégies marketing pour se différencier et nous séduire. Mais comment tirer votre épingle du jeu et déjouer leurs tactiques?

1. Être critique

Les emballages alimentaires sont des «publicités» muettes mais très efficaces. Beaucoup d’informations y sont présentées, une partie étant obligatoire (ex.: liste des ingrédients, tableau de la valeur nutritive) et le reste ajouté volontairement par le fabricant (ex.: allégations, logos) pour nous conquérir. Comme l’objectif des emballages est d’attirer notre attention, il importe d’être critique et de chercher à comprendre ce que cachent réellement les produits vendus.

2. Scruter attentivement la liste des ingrédients

La liste des ingrédients est la meilleure source d’information pour juger de la qualité d’un aliment. Il s’agit du critère de sélection numéro 1. En général, une courte liste d’ingrédients familiers est synonyme d’un choix gagnant, surtout si ce sont des ingrédients que l’on trouve à la maison. Pour éviter que l’épicerie vous prenne des heures, ciblez 1 ou 2 catégories par semaine. Par exemple, débutez par la comparaison les listes d’ingrédients des céréales à déjeuner et des pains tranchés et, la semaine suivante, optez pour d’autres produits.

3. Regarder le tableau de la valeur nutritive

Le tableau de la valeur nutritive nous renseigne sur la teneur calorique de l’aliment et sur sa teneur en 12 nutriments (par ex.: lipides, glucides, sodium) pour une quantité précise. Un % de la valeur quotidienne de 5 % ou moins signifie que c’est peu (une faible teneur), et un pourcentage de 15 % et plus signifie que c’est beaucoup (teneur élevée). Ainsi, ciblez les produits offrant les % les plus faibles pour les nutriments peu avantageux pour la santé (lipides saturés, sucres, sodium) et les % les plus élevés pour les nutriments bénéfiques (fibres, potassium, calcium).

4. Comparer les produits

La qualité nutritionnelle des produits varie beaucoup à l’intérieur d’une même catégorie, d’où l’intérêt de comparer quelques produits avant de faire un choix. Par exemple, si certains craquelins commerciaux ne renferment que 3 ingrédients, d’autres peuvent en contenir plus de 35. «Ouvrez l’œil avant la bouche»: le meilleur conseil que je puisse vous donner!

5. Prendre les allégations avec un grain de sel

«Source de fibres», «Sans sucre ajouté», «Naturel», «Biologique»… Même si ces allégations sont véridiques (et très vendeuses!), elles ne nous renseignent pas sur la qualité nutritionnelle globale de l’aliment. Ce n’est pas parce qu’un aliment affiche «Sans sucre ajouté» et «Biologique» qu’il ne peut pas être gras, salé, pauvre en fibres et bourré d’additifs et de colorants. Mieux vaut se référer à la liste des ingrédients et au tableau de la valeur nutritive pour juger de la qualité d’un produit.

6. Lever et baisser les yeux

Tout ce qui se trouve à la hauteur des yeux dans une épicerie attire davantage notre attention que ce qui est placé plus haut ou plus bas. Voilà pourquoi les places les plus convoitées par les transformateurs alimentaires sont celles à la hauteur des yeux. Malheureusement, les entreprises ayant les moyens de se payer ces endroits plus dispendieux fabriquent rarement les produits les plus intéressants d’un point de vue nutritionnel. Ainsi, levez et baissez les yeux pour faire des trouvailles plus gagnantes!

Et rappelez-vous que les aliments les plus nourrissants sont sans emballage, comme les fruits et légumes frais. N’oubliez pas d’en faire de généreuses provisions chaque épicerie, pour le plaisir et la santé!

Merci à Julie DesGroseilliers pour la rédaction de cet article. Ces stratégies sont tirées de son livre LA JUNGLE ALIMENTAIRE – COMMENT S’Y RETROUVER, publié en août 2020 aux Éditions La Presse.

L’alimentation intuitive: 5 conseils pour s’y mettre

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre