Conseils

Comment reprendre l’activité physique après la COVID-19

8 juin 2021

Observatoire de la prévention

Observatoire de la prévention

De l’Institut de Cardiologie de Montréal

Temps de lecture 3 minutes
Certains ont malheureusement contracté la COVID-19 cette année. Heureusement, la plupart des personnes atteintes de la COVID-19 ont une forme légère de la maladie et se rétablissent en quelques semaines. Il faut tout de même être prudent et recommencer à faire de l’activité physique très graduellement après s’être rétabli, selon les directives des organismes de santé publique.

Les beaux jours s’en viennent!

Avec l’arrivée de la belle saison, la nette amélioration de la situation épidémiologique au Québec et la campagne de vaccination contre la COVID-19 qui bat son plein, il est permis d’espérer que nos vies reprendront bientôt un cours plus normal. L’été est la saison par excellence pour sortir à l’extérieur et s’adonner à des activités ressourçantes, en particulier les activités physiques telles que la marche, le jardinage, le vélo, le jogging ou les séjours dans la nature: profitons-en!

Doit-on consulter avant de recommencer l’activité physique?

Certaines personnes se demandent comment et quand reprendre une activité physique après la COVID-19, et si cela est sans danger.

Il faut consulter un médecin avant de faire de l’exercice après avoir souffert de la COVID-19 lorsque:

  • la maladie a été traitée à l’hôpital;
  • une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) a été diagnostiquée;
  • vous avez souffert de symptômes cardiaques pendant la maladie (palpitations, douleurs dans la poitrine, essoufflement sévère ou perte de connaissance);
  • des symptômes (respiratoires, gastro-intestinaux, rhumatismaux ou autres) persistent après votre rétablissement de la maladie.

Se remettre à bouger en 5 phases

Si vous n’avez eu aucune complication durant la maladie et que vous n’avez plus de symptômes depuis 1 semaine (forme légère de la COVID-19), vous pouvez recommencer progressivement à faire de l’activité physique selon les phases présentées ci-dessous (minimum de 7 jours à chaque phase).

Le plus important est d’être capable de retourner au niveau d’activité physique pré-COVID-19, même s’il était d’intensité légère. La marche quotidienne, par exemple, est un exercice agréable et accessible à tous qui a plusieurs bienfaits avérés pour la santé physique et mentale. Certains voudront peut-être devenir plus actifs après s’être rétabli de la COVID-19 qu’avant d’avoir contracté la maladie, pour être en meilleure forme et avoir davantage de bienfaits pour leur santé, mais il faut y aller d’abord tout doucement!

Phase 1

Activité physique de très faible intensité, telle que

Phase 2 

Activité physique de faible intensité telle que

On peut augmenter graduellement la durée de 10-15 minutes chaque jour, lorsque l’exercice est bien toléré.

Aux phases 1 et 2, on doit pouvoir tenir une conversation normale sans difficulté en faisant les exercices.

Phase 3 

Exercices aérobiques et de force d’intensité modérée, tels que

Il ne faut pas avoir l’impression que l’exercice demande beaucoup d’effort. Il est suggéré de faire 2 intervalles de 5 minutes d’exercice séparés par un laps de temps de récupération. Les personnes devraient ajouter un intervalle par jour si l’exercice est bien toléré.

Phase 4

Exercices aérobiques et de force d’intensité modérée qui nécessitent une maîtrise de la coordination, sans toutefois que cela soit trop difficile, tels que

Il est suggéré de faire deux jours d’entraînement suivis d’un jour de récupération.

Phase 5 

Retour à l’exercice pré-COVID-19.

En consacrant un minimum de 7 jours à chaque phase, on évitera des augmentations soudaines de la charge d’entraînement. Cependant, il est conseillé de rester à la phase dans laquelle on se sent à l’aise aussi longtemps que nécessaire.

Vous devez revenir à une phase d’activité moins exigeante si

  • vous êtes incapable de récupérer une heure après l’exercice ou le lendemain;
  • vous êtes anormalement essoufflé;
  • votre cœur bat trop vite;
  • vous éprouvez une trop grande fatigue.

En cas de doute, consultez un médecin.

Bouger, c’est bon pour la santé!

L’activité physique apporte plusieurs bienfaits pour la santé, non seulement celle du cœur et des artères, mais aussi pour la santé mentale. Même si vous n’avez pas été atteint par la COVID-19, vous faites probablement partie des 82,5 % de Canadiens adultes qui, avant la pandémie, ne faisaient pas le minimum de 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée par semaine recommandé pour se maintenir en bonne santé et étaient sédentaires pendant une bonne partie de la journée. Depuis le début de la pandémie de COVID-19 et du confinement, certaines personnes ont fait encore moins d’activité physique. On sait pourtant qu’atteindre les niveaux d’activité physique recommandés nous font profiter de plusieurs bienfaits pour la santé physique et mentale.


Vous avez besoin d’idées pour bouger plus?

Consultez notre section sur le sujet


Cet article est adapté d’un texte initialement publié à observatoireprevention.org. Les études dont sont tirés les résultats mentionnés ci-dessus sont décrites plus en détail dans l’article original.

Nouvelle tendance 2021: les minirepas!

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre