Article

Le transport actif: bon pour le climat et sa tête!

23 mars 2021

Unpointcinq

Unpointcinq

Le média de l’action climatique au Québec

Temps de lecture 2 minutes
Marche, vélo, ski de fond, trottinette ou patins à roulettes… Tous les moyens sont bons pour remplacer la voiture lors de nos petits trajets. Le transport actif, c’est LA solution simple et efficace pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et se garder en santé, autant physiquement que mentalement.
On s’installe bien souvent au volant sans trop y réfléchir. Et ce, même pour aller chercher une pinte de lait au dépanneur du coin! Au Québec, 26,3 % des déplacements en voiture font ainsi entre 1 et 5 km et 5 % font moins de 1 km, a calculé le chercheur en mobilité durable Jérôme Laviolette. De courtes distances que l’on peut facilement faire à pied ou à vélo. Pour vous en convaincre, voici quatre bonnes raisons d’adopter le transport actif qui font du bien autant au climat qu’à notre tête.

1. Pour réduire ses émissions

Laissez l’auto au garage dès que la météo le permet. En marchant ou en pédalant à la place, vous gagnerez du cardio et des endorphines (hormones du bonheur), en plus de réduire votre effet sur le climat. Au lieu de faire 5 km matin et soir en voiture pour vous rendre au travail, par exemple, vous éviterez la production de 53 kg d’équivalent CO2 par année grâce au transport actif. C’est autant que les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’un vol en avion entre Montréal et Toronto.

2. Pour bouger et aller mieux

C’est prouvé: adopter le transport actif, ça met de bonne humeur! Faire de l’exercice contribue à la réduction des symptômes du stress et de l’anxiété, en plus de favoriser la concentration et la performance au travail. Profitez-en aussi pour redécouvrir les espaces verts de votre municipalité, que ce soit une piste cyclable longée par des arbres ou un parc.

3. Pour faire partie de la solution

On ne va pas se le cacher: penser à l’avenir et aux changements climatiques peut être anxiogène. Sauf qu’il existe un excellent remède pour se sentir mieux: passer à l’action. Intégrer le transport actif dans son quotidien, c’est faire d’une pierre deux coups: on s’aide tout en aidant le climat.

4. Pour inspirer son entourage

Une fois devenu marcheur ou cycliste du quotidien, partagez votre expérience à vos proches. Vous serez surpris d’apprendre que nombre d’entre eux n’osent pas essayer, car ça leur semble insensé, ou ils n’y ont même pas pensé. Démontrer qu’on peut se déplacer sans voiture, et sans se casser la tête, les convaincra peut-être de s’y mettre. Et qui sait, vous deviendrez peut-être leur coach?

En terminant, outre les effets positifs immédiats qu’il apporte sur notre bien-être, le transport actif est aussi un «décongestionnant»: avec moins de voitures sur la route, on réduit le trafic. C’est donc moins d’autos dont le moteur tourne au ralenti et encore plus d’émissions de GES évitées. Comme quoi, le transport actif a de multiples vertus.


Merci à Aurélie Lagueux-Beloin, d’Unpointcinq, le média de l’action climatique au Québec, pour la rédaction de cet article.


Références

8 collations pour vos randonnées

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre