Comment savoir si on a vraiment faim? On écoute notre corps! C’est lui qui nous avertit quand il a besoin d’énergie. Gargouillements ou creux à l’estomac, voire étourdissements et maux de tête, sont autant de signes qu’il est temps de manger.

Notre corps contrôle la quantité d’énergie dont il a besoin pour fonctionner. Par exemple, les bébés nourris au sein prennent exactement la quantité de lait nécessaire à leur activité sans que leur mère mesure quoi que ce soit. Quand il a fait le plein d’énergie, notre corps nous envoie le signal de satiété: on se sent «plein», on est rassasié.

Malheureusement, ces signaux de faim et de satiété, on ne les écoute pas toujours. Entre deux repas, on se prive d’une collation et on arrive affamé au repas suivant. On se sent obligé de finir notre assiette alors qu’on n’a plus faim, ce qui n’est pas une bonne idée. Ou bien on mange pour se réconforter ou se récompenser plutôt que pour se nourrir. Il faut plutôt réapprendre à reconnaître et à écouter ces signaux de faim et de satiété.

Vraie ou fausse faim?

La faim indique que le corps doit combler un besoin physiologique d’énergie.

Les indicateurs de la vraie faim sont:

  • le creux dans l’estomac
  • les gargouillements
  • la baisse d’énergie ou de concentration
  • l’irritabilité et l’impatience

La fausse faim est plutôt une envie de manger. Elle est stimulée par la vue, l’odeur, l’évocation d’aliments appétissants, des émotions (tristesse, stress, ennui, colère) ou le fait de vouloir se récompenser.

Et les signaux de satiété?

  •  Signaux de la faim disparus
  • Sensation que l’estomac est plein
  • Regain d’énergie
  • Moins grande envie des aliments dans l’assiette

Connaissez-vous votre faim?

Arrêtez-vous quelques secondes afin de vous situer sur l’échelle de la faim à 3 moments: avant et pendant un repas et à la toute fin d’un repas. Où vous situez-vous?

  1. J’ai super faim, je suis affamé
  2. J’ai faim… l’appétit va!
  3. Je suis satisfait: j’ai bien mangé, mais je ne suis pas plein
  4. J’ai trop mangé

Ce qu’on devrait viser en tout temps, c’est la zone entre les niveaux 2 et 3 de cette échelle.

  • Le niveau 1 est à éviter, car on risque de manger trop par la suite.
  • Le niveau 2 est le moment idéal pour commencer à manger et, le niveau 3, pour arrêter… même si l’assiette n’est pas terminée!
  • Le niveau 4 est à éviter, car on ne s’y sent pas bien, et à répétition, l’excès peut nous mener à des problèmes de santé.

Pourquoi mange-t-on autant?

On mange trop souvent quand on n’a pas vraiment faim.

 

On a accès à la nourriture n’importe où et n’importe quand. Il n’est pas toujours facile de résister à l’appel des distributrices, à l’étalage du dépanneur ou au pop-corn du cinéma!

 

Les portions sont de plus en plus grosses. Même la vaisselle a pris de l’expansion et n’entre pas dans certaines armoires!

Des rendez-vous qui marchent

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre