Conseils

La tomate sous toutes ses formes!

13 octobre 2020

Julie DesGroseilliers

Julie DesGroseilliers

Nutritionniste, auteure et conférencière

Temps de lecture 2 minutes

Présenté par :

J’aime les fruits et légumes
Qu’elle soit jaune ou verte, rouge ou noire, sucrée ou acide, la tomate est un fruit qui séduit par ses nombreuses variétés, formes et saveurs. Excellente fraîche, elle peut aussi être savourée farcie, cuite, séchée ou en mélange prêt à l’emploi.

1. Farcie

Pour une entrée ou un repas, rien de plus joli qu’une tomate farcie. Il suffit de vider la tomate de sa chair (la garder pour de futurs potages, soupes et sauces), de la remplir de la farce de votre choix, puis de la cuire au four. Si la tomate farcie sert de plat principal, assurez-vous que la farce comprend une source de protéines. Par exemple: saucisses cuites, pois chiches ou lentilles, thon en conserve, veau haché cuit et tofu en dés. Les légumes farcis, comme la tomate, la courgette et le poivron, ont l’avantage de procurer à même le plat une portion de légumes. Pour un extra de légumes, ajoutez-en dans votre farce!

À essayer: Tomates farcies au jambon blanc et aux œufs

2. Cuite

Saviez-vous que certains antioxydants sont mieux assimilés par le corps après la cuisson des fruits et légumes? C’est le cas du lycopène, présent dans la tomate. Ce pigment aux propriétés antioxydantes aiderait les hommes à réduire leur risque de souffrir du cancer de la prostate. Pour exploiter au maximum tous les bienfaits de la tomate, appréciez-la crue, mais profitez aussi des produits cuisinés comme les sauces, les coulis et les potages. Cette recette originale de gruau matinal met de l’avant la tomate rôtie, un mode de cuisson lui permettant de révéler son plein potentiel pour ce qui est du lycopène.

À essayer: Zoats (gruau aux courgettes) avec tomates rôties au balsamique

3. Séchée

Déshydratée rapidement dans de gros tunnels industriels ou lentement au soleil, la tomate séchée perd une grande partie de son eau. La déshydratation concentre ainsi tous les nutriments, dont les vitamines et les minéraux. Voilà pourquoi une portion de tomates séchées correspond à 60 ml (¼ tasse) alors qu’elle est de 125 ml (½ tasse) pour les tomates fraîches. Passe-partout, la tomate séchée rehausse avec brio la saveur de tout ce qu’elle touche: salades, bruschettas, pâtes, pizzas, pestos, omelettes, poitrine de poulet farcie, muffins et cakes salés, etc.

À essayer: Boulghour au thon, tomates séchées et maïs

4. Fraîche

Il n’y a rien de plus savoureux qu’une tomate cueillie à même le plant, sous les doux rayons du soleil. Prête à manger, la tomate fraîche est parfaite pour réaliser en deux temps, trois mouvements une entrée ou un accompagnement express. Il suffit d’un filet d’huile d’olive et de quelques feuilles de basilic frais pour charmer nos papilles gustatives. Et que dire des tomates raisins et des tomates cerises, qui se mangent comme de vrais bonbons! Au-delà des multiples variétés de tomates fraîches offertes sur le marché, on trouve aussi les tomates en conserve, qui se déclinent en plusieurs variantes: entières, en dés, broyées, en coulis, en sauce, aux fines herbes, sans sel ajouté, etc. De quoi plaire à toutes nos envies culinaires! Prêt à l’emploi, le mélange de tomates «bruschetta» permet de son côté d’aromatiser et de bonifier illico les salades, les sandwichs, les pizzas et les pâtes.

À essayer: Salade de pâtes au bocconcini et à la bruschetta. Pour obtenir un boost de couleur, de vitamines et de minéraux, ajoutez-y une grosse poignée de roquette!

Merci à Julie DesGroseilliers, maman, nutritionniste et porte-parole du Mouvement J’aime les fruits et légumes, pour la rédaction de cet article.

Lunch santé: 5 trucs pour suivre le Guide alimentaire

Prochaine lecture Tracé 82
Group

Abonnez-vous à notre infolettre