Article

Bouger pour arrêter de fumer

14 Décembre 2021

Défi J’arrête, j’y gagne!

Défi J’arrête, j’y gagne!

Le rendez-vous annuel pour écraser

Temps de lecture 2 minutes
Vous songez à arrêter de fumer? Bravo! Peut-être craignez-vous par contre les symptômes physiques et psychologiques désagréables liés à l’abandon du tabac. C’est normal. Saviez-vous que l’activité physique pourrait vous aider à y faire face? Et c’est sans compter tous les autres bénéfices pour la santé qui viendront en prime!
Même s’ils peuvent être très variables selon les personnes, les symptômes de sevrage sont en général assez dérangeants durant les premiers jours suivant la dernière cigarette. Ce qui est encourageant, c’est que la plupart diminuent, et même disparaissent, au bout de quelques semaines. C’est le signe que votre corps et votre esprit se libèrent de leur dépendance à la nicotine. L’activité physique fait partie des trucs pour composer avec plusieurs d’entre eux.

Un coup de pouce pour surmonter les symptômes

L’irritabilité

La façon dont la nicotine agit sur le cerveau et sur les «hormones du plaisir et du bien-être» pourrait expliquer en partie l’anxiété et l’irritabilité causées par le sevrage tabagique. Bouger au quotidien peut vous aider à mieux gérer les symptômes de manque grâce à l’effet apaisant procuré par la libération de sérotonine, de dopamine et d’endorphines. De quoi diminuer ces satanées sautes d’humeur!

La prise de poids

La peur de prendre du poids vient souvent freiner les personnes qui souhaitent arrêter de fumer. Or, cette prise de poids peut être limitée par la pratique régulière d’une activité physique. Cette dernière permet d’occuper du temps de façon stimulante et satisfaisante et, en prime, si elle est pratiquée à une intensité plus élevée sur une période assez longue, elle peut augmenter votre métabolisme de base. C’est gagnant sur toute la ligne!

L’insomnie

Quand vous arrêtez de fumer, l’insomnie peut pointer le bout de son nez. Difficultés à vous endormir, réveils nocturnes, rêves étranges, sensation d’avoir mal dormi… Autant de choses dont vous vous passeriez volontiers. Faire une activité physique durant la journée, idéalement pas trop près de l’heure du coucher, fait partie des suggestions pour mieux dormir. Vous réduisez ainsi votre niveau de stress et régulez votre horloge interne. Le sommeil s’en trouve ainsi favorisé.

La constipation

La constipation n’est certes pas un sujet très glamour, mais les personnes ayant déjà essayé d’arrêter de fumer savent à quel point le sevrage tabagique peut modifier le transit intestinal! Pour pallier le manque de nicotine, qui a un effet laxatif, l’exercice physique s’avère une bonne solution. Le sport stimule les muscles intestinaux et rend leur travail plus efficace. Psitt! N’oubliez pas aussi de boire beaucoup d’eau!

Des bénéfices rapides

Les personnes qui fument sont souvent moins en forme que celles qui ne fument pas. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas bouger. Au contraire! En plus de vous aider à persévérer dans votre décision d’en finir une bonne fois pour toutes avec le tabac, la pratique régulière d’une activité améliorera votre condition physique. Et les bienfaits ne se feront pas attendre. En peu de temps, vous respirerez mieux, vous serez moins essoufflé, et les accès de toux se feront plus rares. Et nul besoin de vous lancer dans un marathon pour ce faire!

Comment bouger plus?

Vous êtes déjà actif? Bravo! Profitez de vos activités préférées pour vous aider à écraser. Si vous êtes plutôt sédentaire, commencez par des activités comme la marche, le yoga, la natation ou la danse. Vous pourrez ensuite enchaîner avec des activités à intensité plus élevée comme la course à pied, si vous le souhaitez, tout en respectant votre condition physique.

Ayez en tête un menu de «bouchées actives» qui pourraient aussi vous être d’un grand secours quand survient une envie de fumer.

Vous voulez arrêter de fumer?

Pour augmenter vos chances de réussite, découvrez ces ressources d’aide et de soutien.

  • Visitez defitabac.ca;
  • Téléphonez à la ligne 1 866 JARRETE (1 866 527-7383);
  • Consultez votre pharmacien ou votre médecin, qui peuvent également vous guider dans votre démarche.

Bon succès!

Group

Abonnez-vous à notre infolettre